Capture d’écran 2018-03-09 à 09

 

Si votre itinéraire de vacances vous fait passer par ma ville, peut-être ferez-vous une halte pour découvrir quelques petites curiosités de ce joli port méditeranéen.

Je vous avais déjà conté l'histoire de Monsieur de Cuverville sur le port,

Quand l'Histoire devient histoire - amenaviguante

En 1847, un artiste toulonnais Louis-Joseph Daumas sculpta cette statue qu'il nomma "Le génie de la navigation". ""De son oeuvre, le sculpteur Louis Joseph Daumas disait : "Le génie de la navigation, rappelant la mémoire des grands marins, semble dire par sa composition, c'est là-bas ...

http://amenaviguante.canalblog.com

 

 ainsi que celle de la baie du Lazaret le long de la corniche de Tamaris,

 

Promenade d'automne - amenaviguante

George Sand (François le Champi) Le ciel s'est habillé de gris et verse quelques larmes sur les premiers jours d'octobre. J'accueille l'automne par une promenade et choisis pour mon retour vers Toulon de longer la Corniche de Tamaris en bordure de la baie du Lazaret.

http://amenaviguante.canalblog.com

 

 

Cette fois je vous emmène dans le vieux Toulon, le centre historique de la ville. La rénovation de ce coeur de ville est en cours depuis une dizaine d'années en privilégiant les arts, les boutiques de créateurs, les bars, donnant un nouvel éclat dans ces quartiers. Prenons ces ruelles aujourd'hui pour nous promener du côté de la rue Vezzani et le passage des Capucins.

Là, Place Vatel, contre un immeuble vous découvrez une sculpture de dix mètres de hauteur sur autant de longueur et de largeur représentant la proue de la frégate "La Flore". Ce bâtiment était basé à Toulon au XVIIIe siècle.

Cette sculpture date de 1995.

 

 

lvs_patrimoine_empreintes_placevatel_004_0

 

Capture d’écran 2018-03-10 à 11

 Photos du Musée National de la Marine

La figure de proue du navire est une figure de Neptune, dont l'original se trouve au Musée National de la Marine.

Aux siècles derniers les navires étaient ornés de figures de proue richement décorées et sculptées qui bien souvent permettaient de les identifier, reconnaître leur port d'origine, même par ceux qui ne savaient pas lire. Elles étaient un peu la carte d'identité du bâtiment et entraient dans la mémoire des marins.

Ces figures de proue étaient craintes par l'ennemi, ce qui était le but recherché. C'est pourquoi elles étaient choisies pendant longtemps pour symbolyser la force, l'invincibilité, le courage, l'héroïsme ainsi que la magnificence des rois.

Plus tard, les proues s'ornèrent beaucoup plus souvent de bustes féminins aux formes très généreuses ou de sirènes, avant de disparaître définitivement.

La frégate mise ainsi en vedette sur cette jolie place ombrée de palmiers, est un bâtiment de 26 canons, mis en chantier à Toulon en juillet 1728 et mis à flot en octobre. 

Après différentes missions réussies avec succès, le 5 août 1741 elle fut attaquée de nuit par les Anglais… alors que nous étions en paix avec eux. Leurs excuses furent de nous avoir confondu avec un navire espagnol !! Cette affaire fut d'importance à l'époque ! 

La Flore continua à participer à d'autres glorieuses batailles avant de terminer sa carrière comme ponton amiral à Marseille en 1752.

Sous ce terme assez honorifique, la réalité était que l'on réformait le bâteau et qu'il finissait sa carrière dans un port.

Il servait à tenir les réunions de guerre ou enfermer les prisonniers, ou autres besognes pas très glorieuses. En fait, ce terme "ponton amiral" signifiait qu'il devenait un bâtiment administratif qui servait à contrôler et surveiller le port.

Devenue navire de commerce pour une deuxième carrière, elle eut moins de chance et fut prise par les Anglais en novembre 1761. 

Il y eut huit bâtiments de la marine de guerre française ayant porté le nom de Flore, dont un torpilleur (1937/1950) et un sous-marin (1964/1993).

12730289

Capture d’écran 2018-03-08 à 19

Emplacement de cette représentation de la Flore À TOULON

 

Ci-dessous la frégate ayant porté également le nom de Flore construite entre 1804 et 1807 à l'arsenal de Rochefort et qui montre le type de modèle construit à cette époque. Ces frégates qui marquèrent l'avènement de la voile connurent plus de 146 constructions de cette classe entre 1781 et 1813.

 

Capture d’écran 2018-03-09 à 09

 

Cette frégate a comme figure de proue une flore portant un bouquet de fleurs et possède 44 canons. C'est ce que l'on nomme une frégate de 18, car ses canons étaient de 18 livres.

Ce modèle de frégate était le plus répandu sous l'Empire, avec sa poupe en forme de fer à cheval. Elle emportait 350 hommes d'équipage.

Cette frégate eut un destin plus noir que celle de Toulon. Le 25 novembre 1811, alors qu'elle faisait partie de la division de Méditerranée, elle a sombré près de Chioggia en Vénétie suite à un violent coup de vent qui la jeta contre la barre du port faisant 75 morts.

Ces bâteaux étaient le plus souvent des auxiliaires de vaisseaux dans les escadres, mais avaient également des missions solitaires.

Actuellement, la rade de Toulon accueille plutôt des bâtiments de plaisance

1280px-Toulon_Port_tall_Ships_4

 

oracle-768x511

 et n'oublions pas que Toulon est un port militaire, principale base navale avec Brest. 

127116624b01a4e7df7e5157821e9c5bbd50443b

 

 

MH2WZOOYBf8K5a1UrgUFXDl72eJkfbmt4t8yenImKBVvK0kTmF0xjctABnaLJIm9

J'ai découvert une des dernières figure de proue certainement, c'est la proue du dernier Kismet, considéré comme l'un des yachts les plus luxueux du monde. Un gros jaguar de 4 mètres de long, qui a été imprimé en 3D par l'imprimerie belge, Materialise.

Le choix du jaguar vient sans doute du fait que le propriétaire de ce yacht est également propriétaire entre autres, de l'équipe professionnelle de foot américain des Jaguars de Jacksonville.

Si vous êtes intéressés, la location de ce bâteau est possible pour environ 1,2 million d'euro la semaine…

 

En attendant, continuons à voguer sur nos rêves, qui peuvent nous faire voyager trés loin sans aucune participation financière !

 

 

 

 

 

 Photos du Net