1920px-Source_du_Var_362-365mod

La source du Var à Estenc (Entraunes, Alpes-Maritimes). Photo du Net

 

Toulon, (Touloun en provençal) commune du Sud-Est de la France est le chef-lieu du département du Var. Un département qui est le seul en France à porter le nom d'un cours d'eau, le VAR, qui ne le traverse pas !

Le VAR est le plus long fleuve côtier de la Provence. Il fut longtemps un fleuve frontière entre l'Italie et la France.

Il coule dans deux départements : les Alpes-de-Haute-Provence et les Alpes-Maritimes… mais pas dans le département du Var.

Le VAR prend sa source dans le massif alpin du Mercantour à 1 700 mètres d'altitude. Il a son plus haut débit au printemps alimenté par la fonte des neiges. Son comportement avec ses crues soudaines et dangereuses le rapproche d'un torrent de montagne. 

Daluis_10

Gorges de Daluis dans le Haut-Var.

Photo du Net

Toulon classée troisième ville de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur derrière Marseille et Nice a cette particularité de faire partie de ce département qui a le nom d'un fleuve qui ne le traverse pas. 

Pourquoi cette particularité ! Il faut remonter à 1860 pour voir cette séparation entre le nom du département et le fleuve.

C'est en 1860 lors de la création du département des Alpes-Maritimes, l'arrondissement de Grasse où coule le VAR, fut rattaché au Comté de Nice… et c'est donc à cette date que le VAR quitta le Var.  

Il faut reconnaître que le département du Var n'a lui même existé que par la mort en 1790 de la PROVENCE.

L'antique PROVENCE donna donc le jour, entre autres, à un beau et grand département le VAR, qui étendait ses limites juqu'à la frontière puisqu'il englobait le Comté de Nice. Le département du Var vit à son tour l'arrachement d'une très belle partie de son territoire comme la PROVENCE l'avait connu à sa naissance.

Le Comté de Nice quitta donc le Var pour venir embellir et grossir le département des Alpes-Maritimes. Le Var perdit deux magnifiques fleurons de son département avec Grasse et Cannes, mais on lui laissa garder le nom de ce fleuve qui ne coulait plus chez lui !

La révolution a donc laissé un souvenir dans ce beau département du Var qui porte le nom de ce fleuve qui le traversait avant de rejoindre la Méditerranée.

Mais le Var n'a pas que ce point qui le différencie des autres départements français. Il est également le seul dans l'histoire a avoir eu quatre chefs-lieux différents:

- Brignoles, Grasse, Draguignan et enfin Toulon

 Brignoles et Draguignan qui sont dans le département du Var sont actuellement des sous-préfectures, tout comme Grasse qui est sous-préfecture dans le département des Alpes-Maritimes.

Pour la petite histoire du VAR, depuis 2013 le fleuve qui était "un bien de l'Etat est devenu la propriété du Conseil Général des Alpes-Maritimes, pour la partie allant de la Vésubie à l'embouchure de la mer, soit 21 km à entretenir et sécuriser. Une convention a été signée entre l'Etat et le département concernant le transfert du domaine public fluvial du fleuve Var sur la basse vallée."Info France3

 

le-port-de-toulon-2017

TOULON - Photo du Net

 

IMG_5592

Photo de mon jardin en pots

 

Je termine la petite présentation de mon département, par deux recettes rapides, faciles et colorées qui se dégustent aussi bien froides que chaudes et qui font partie des recettes de ma maman.

La piperade façon provençale (et non basquaise) peut se manger en seul plat principal ou en accompagnement d'un poisson, mais vous pouvez l'apprécier également sur des tartines de pain grillé pour une entrée ou en toast d'apéritif.

 

 

IMG_5600

Photo personnelle

Piperade à la façon de maman

 

1 oignon

2 gousses d'ail

3 poivrons (un de chaque couleur)

15 anchois (ou plus selon les goûts)

Huile d'olive

Faire revenir dans l'huile d'olive l'oignon, puis les 3 poivrons émincés avec la gousse d'ail.

Sel, poivre

10 minutes avant la fin de la cuisson rajouter les anchois coupés en deux. 

Terminer la recette en pilant une gousse d'ail avec trois filets d'anchois que vous rajoutez au plat hors du feu.

 

IMG_5599IMG_5596

Photos personnelles

Thon à la Catalane maison 

1 boite de thon entier

1 boite de concentré de tomate

1 oignon

Des câpres (et/ou cornichons + olives noires)

2 cc sucre

Huile d'olive

1 feuille de laurier

 

Faire blanchir l'oignon émincé dans l'huile d'olive sans le faire dorer.

On peut faire blanchir l'oignon dans la poële avec de l'eau. Puis on laisse évaporer toute l'eau. L'oignon est cuit mais blanc, l'on rajoute alors l'huile d'olive. Cela permet de faire cuire l'oignon sans le faire frire.

Ajouter ensuite le laurier et le concentré de tomate. Mélanger en diluant avec de l'eau.

Sel (attention parfois les câpres sont trop salées !), poivre.

Ajouter 2 cc de sucre (selon les goûts, le sucre est là pour l'acidité du concentré de tomate)

Laisser cuire et réduire un peu la sauce.

Emietter le thon et l'ajouter dans la sauce tomate.

Puis les câpres (ainsi que les cornichons coupés si vous aimez les deux et des olives noires en rondelles)

Sortir du feu 5 mn après.

Laisser refroidir.

Vous pouvez le conserver dans un bocal au réfrigérateur pour le déguster bien frais. Chez nous c'est ainsi que nous l'apprécions, en entrée froide seule ou sur des oeufs durs, ou avec des tomates, des poivrons grillés……

Même si nous le préférons froid, vous pouvez le savourer chaud en l'accompagnant de petites pommes de terre vapeur, de riz ou légumes……

 

Mon frère a sa propre recette de la Piperade dont je vous donne ci-dessous la version si comme ma belle-soeur vous n'appréciez pas les anchois :

 

 Recette de mon frère :

"Sur les ingrédients de base, je retire les anchois que n’aime pas ma dulcinée, j’incorpore quelques tomates émondées (4/5), du piment d’espelette et j’accompagne ce plat soit d’oeufs au plat ou de jambon de Bayonne en fines lamelles." 

 

 

Capture d’écran 2018-04-16 à 14

Capture d’écran 2018-04-16 à 14 

 Photos personnelles

La chaleur est de retour avec de douces températures qui tournent autour des 22°, je vous souhaite de profiter de ce nouveau printemps qu'Avril nous offre avec de si belles floraisons.

Capture d’écran 2018-04-17 à 07

Tulipe de mon jardin en pots