L’un de mes précédents billets, vous parlait de la légende des deux rochers du Cap Sicié. Ces deux frères transformés par amour en deux rochers, unis à jamais tant dans leur amour de frères que dans leur passion commune pour une sirène.

Aujourd’hui je vous présente au travers d’une autre légende, ces îles magnifiques qui se baignent au large d’une aussi belle ville, je nomme la ville de Hyères.

Si vous avez fréquenté la Côte d’Azur, vous avez certainement pu admirer et même visiter l’une ou l’autre de ces îles qui forment l’archipel de Hyères.

 

iles

 

Ces trois îles sont regroupées sous le nom bien mérité des îles d’Or. L’or qui rappelle sans doute le chaud soleil qui les inonde et se reflète sur les roches qui les forment, certainement aussi pour le chapelet formé par ces trois îles tel un bijou posé sur la mer sans bien sûr oublier l’exubérante végétation qui les recouvre. 

Ces trois perles de la Méditerranée ne connaissent pas le gel, et peuvent prétendre à un des climats les plus doux de France.

Pour les découvrir prenez le temps de prendre les sentiers qui vous mèneront vers des plages de sable blanc, des criques, des côtes déchiquetées, des vignobles, des forts, des sites de toute beauté… et je vous en supplie : oubliez vos cigarettes !!!

une-face-aux-iles-d-or

En partance pour les îles…

 

En débarquant du bateau, oubliez toutes vos habitudes. Respectez cette nature qui vous est offerte, promenez-vous sans hâte, respirez, sentez les parfums de la terre chauffée par l’ardent soleil, communiez avec cette merveilleuse nature qui s’unie à la mer, prenez le temps de rêver de pirates, de naufragés, de la découverte des beautés qui se laisseront admirer lors de votre plongée dans les fonds protégés de Port-Cros, de la totale liberté entre corps et nature offerte par le Levant, du sable blanc de Porquerolles… 

 

Ces joyaux de la côte varoise vous le rendront bien lorsque l’heure du retour sonnera, ils vous laisseront les yeux émerveillés emporter avec vous les beaux souvenirs d’une belle communion avec ces petits morceaux de terre isolés (et non pas du sable ou d’autres souvenirs arrachés !!!).

 

Port Cros

 Fort du Moulin à Port-cros le+ancien edifié ss François 1er

 le Fort du Moulin le plus ancien (édifié sous François 1er)

et ses magnifiques fonds …

pcrosPort Cros

 

Porquerolles

LA plage d'argent

la plage d'Argent

2133074-diaporama-703x420

 

Pour les plus courageux… 30 mn de marche pour admirer la plage de Notre Dame qui a connu un épisode cinématographique avec J.L. Godard, Anna Karina et J.P. Belmondo (Pierrot le Fou).

plage-notre-dame

Plage de Notre Dame

 

Ile du Levant

olivier_amsellem_10 Ile du Levant

 photo Olivier Amsellem

 

------------ 

Mais revenons à la légende qui concerne ces trois belles et qui a été racontée en tout premier par l'écrivain hyérois Gustave Roux.

------------ 

La voici un peu à ma façon.

Il était un temps où ……

Le Prince Olbianus, qui était un seigneur respecté, tirait grande joie et fierté d’être un père comblé par la naissance de 4 filles. Ces princesses d’une rare beauté, se complétaient toutes quatre dans un plaisir qui les comblait de bonheur, profiter de la proximité de cette mer si bleue et si douce pour nager chaque jour sous les yeux admiratifs de leur père.

Ce père attentif et aimant ne tarissait pas d’éloges sur la beauté, la grâce et les exploits de nageuses de ses filles. 

Mais un jour alors que ses quatre filles, comme à leur habitude appréciaient les eaux limpides de la Méditerranée, le père vit avec effroi  à l’horizon les voiles d’un bateau pirate.

Comprenant le danger qui menaçait ses filles, le père leur cria de revenir vers lui.

Aux cris du père les 4 filles qui nageaient loin du rivage, se hâtèrent pour revenir vers les côtes de Hyères.

Malheureusement le Prince comprit que jamais ses filles chéries n'arriveraient à échapper aux flibustiers.

Désemparé, le père ne put que se lamenter auprès des Dieux, les suppliant d'entendre ses prières et sauver ses filles des griffes des pirates.

Devant les larmes de ce père si aimant, les dieux émus décidèrent d’empêcher les pirates de se saisir des princesses.

Alors que les princesses étaient déjà empoignées par les pirates, elles sentirent leurs membres se figer puis leurs corps se changer en pierre. 

C’est ainsi que les trois soeurs les plus éloignées de la côte formèrent ces trois Iles d’or (Porquerolles, Port-Cros et le Levant), alors que la plus jeune des princesses qui se trouvait la plus proche du rivage tendant dans un dernier effort les bras vers son père, devint la presque’île de Giens.  

Le père put ainsi continuer à contempler chaque jour de sa vie la beauté de ses quatre chères filles. 

 

Grâce à l'amour d'un père, aujourd'hui nous bénéficions de ces quatres îles méditerranéennes. Car même transformées en pierre, les jeunes filles ont conservé cette incroyable beauté qui nous émerveille encore.  

------------

 

Site archéologique d'Olbia

2058140-diaporama-703x420

 Site archéologique d'Olbia à Hyères

"Fondée par les Grecs vers 325 avant notre ère, la ville fortifiée d’Olbia, qui signifie « la bienheureuse », fut une escale maritime. De nombreux vestiges grecs et romains ont été mis au jour : des thermes, des commerces et des habitats." (Hyères tourisme)