Capture d’écran 2014-09-10 à 14

 


Il y a des gens qui n'auraient jamais été amoureux s'ils n'avaient jamais entendu parler de l'amour.

Maxime de La Rochefoucauld

 

Comment partager si nous ne nous parlons pas. Nous pouvons parler avec nos mots bien entendu, mais le plus souvent ce sont nos yeux qui parlent pour nous.

Dimanche dernier j'ai eu le plaisir, comme je l'ai dit dans mon précédent billet, de passer la journée dans un charmant village ensoleillé de mon coin de Provence : "Cotignac". Il y avait foule et l'ambiance était joyeuse, les terrasses des restaurants bien occupées par des clients heureux de partager un bon repas tout en bénéficiant d'un entourage bruyant certe mais bien chaleureux.

J'ai visité de nombreuses boutiques où différents accents se mélaient, beaucoup de touristes étrangers aiment notre région pour sa belle arrière saison.

Au cours de ces "croisements-minute" j'ai partagé des sourires, des appréciations sur tel ou tel objet. En quittant l'un de ces commerce j'ai exprimé à la propriétaire combien sa boutique était ravissante, non seulement pour les objets qu'elle présentait mais également pour la rénovation toute en douceur de cette ancienne maison provençale. Cela nous a permis d'échanger et de partager quelques petites histoires sur la bâtisse, le village...... rien de bien important pour certains et pourtant si nécessaire pour ma perception personnelle de la vie.

Je n'ai pu quitter ce village, qui a la particularité de posséder un village troglodyte, sans faire un petit détour  jusqu'au Sanctuaire de Notre Dame de Grâces.

Car ce petit village provençal a une autre particularité... il est le seul au monde où l'ensemble de la Sainte Famille soit apparu.

Même pour ceux qui sont athées ou agnostiques, ce fait me semble assez significatif pour une religion quelle qu'elle soit, pour aller visiter ce lieu comme un partage. Il y est donc dit que cet endroit a été marqué par l'apparition de la Vierge Marie et de l'enfant Jésus ainsi que par celle de saint Joseph.

C'est dans cet endroit de calme et de recueillement que j'ai eu encore l'occasion de partager quelques mots avec une personne. Notre échange fut court mais empreint de beaux sentiments avec en conclusion que la beauté tout comme l'amour se lisait dans les yeux. 

Lors de mes voyages j'aime partager ce que les édifices religieux de ma religion ou d'autres religions semblent transmettre. Je trouve ces lieux vivants et une grande sérénité m'envahit avec du respect pour ceux qui viennent s'y recueillir. Là encore, même si le culte pratiqué n'est pas le mien, j'ai toujours la conviction de partage, de communion.

Il est certain que pour partager il faut donner mais pour moi le partage est bien plus que le simple fait de donner. Car nous pouvons donner notre amour, nos biens mais si nous ne partageons pas également, cela n'aura pas la même portée.

Partager est plus difficile car il faut s'investir, prendre sur son temps, voir sa vie tranquille parfois chamboulée par cet échange, il faut ouvrir son coeur mais aussi savoir écouter le coeur de l'autre et accepter de l'entendre.

Partager c'est ouvrir ses bras pour y réchauffer l'autre mais aussi savoir se blottir dans les siens et accepter de s'y reposer.

Partager c'est donner son sourire, ses rires, sa joie et accepter de mélanger nos larmes.

Pour moi ce que la parole dans le partage a de plus beau c'est ce sens de "partage".

Partager l'amour de nos connaissances et non seulement nous apprendrons à l'autre, mais nous apprendrons également de l'autre.  

Image 69