01 décembre 2014

NUAGES

Le ciel du côté de mon Sud s'est fâché et selon une expression de chez nous "le soleil s'est cassé en morceaux". Comme résultat je peux dire que toutes les larmes du ciel se déversent sur nous à croire que là haut quelqu'un s'amuse à assécher tous les nuages. Il est vrai que n'étant pas habitués à recevoir autant de pleurs du ciel de Provence nous commençons à nous "détremper" nous qui avons plutôt tendance à nous "déshydrater" !!!!Alors parlons nuages :Les nuages sont formés d'un ensemble de gouttelettes d'eau en suspension dans... [Lire la suite]
Posté par angedra à 20:17 - Commentaires [18] - Permalien [#]

28 novembre 2014

Mes arbres

  La ville et la mer me sont nécessaires tout comme les arbres qui ont su jalonner les rivages de mon enfance.Finalement cela n'a rien de contradictoire, pour moi la ville est la manifestation de la vie. La campagne représente peut-être le poumon mais la ville en est le langage. Les deux sont nécessaires et se complètent. J'aime les arbres et allongée à leurs pieds je perds la notion du temps en regardant le ciel au travers de leurs branches feuillues. Les rayons du soleil jouent avec la fine dentelle formée par leurs feuilles... [Lire la suite]
Posté par angedra à 06:35 - Commentaires [16] - Permalien [#]
23 novembre 2014

Une simple petite histoire...

  Par un bel après-midi ensoleillé, assise sur un banc du jardin je savourais un moment de détente en lisant.J'étais seule et appréciais ce moment de calme, lorsque je vis surgir une boule de poils gris à mes côtés sur le banc. Surprise, je voulus la caresser mais elle ne m'en laissa pas le temps car elle avait déjà sauté sur mon livre posé sur mes genoux.Sans plus de façon, ni de présentation, cette demoiselle s'installa ainsi prenant la place de ma lecture, me regardant de ses yeux d'or sans aucune crainte.Contrainte... [Lire la suite]
Posté par angedra à 11:23 - Commentaires [21] - Permalien [#]
13 novembre 2014

Citadine...

Il semble qu'un problème empêche certaines personnes de lire mon précédent message, je le réédite donc ci-dessous... ☺☺☺♥♥♥☺☺☺ Esope, La Fontaine nous vantent tous deux au travers de leur fable sur le rat de ville et le rat des champs (ou le rat des champs et le rat de maison), les bonheurs combien plus calmes et simples d'une vie rustique des champs à celle d'une vie citadine qui est plus riche mais si inquiétante ! Il y a eu 68 qui à sa façon a voulu créer sa propre fable sur l'attrait de la vie à la campagne en tentant de... [Lire la suite]
Posté par angedra à 15:19 - Commentaires [17] - Permalien [#]
13 novembre 2014

  Toulon Gravure par Gustave Doré 1880    Esope, La Fontaine nous vantent tous deux au travers de leur fable sur le rat de ville et le rat des champs (ou le rat des champs et le rat de maison), les bonheurs combien plus calmes et simples d'une vie rustique des champs à celle d'une vie citadine qui est plus riche mais si inquiétante !Il y a eu 68 qui à sa façon a voulu créer sa propre fable sur l'attrait de la vie à la campagne en tentant de réaliser ses rêves du retour aux sources et vivre dans des fermes... [Lire la suite]
Posté par angedra à 11:38 - Commentaires [6] - Permalien [#]
07 novembre 2014

DEVOIR A MA MEMOIRE DE NOVEMBRE...

    « Sans mémoire, il ne peut y avoir d'identité, d'autant que je considère que l'identité remonte bien plus loin dans le temps que notre propre naissance.» Anselm Kiefer. (artiste)   Ma mémoire est bien fidèle à cette enfance lumineuse ainsi qu'à sa suite plus sombre, et c'est sans doute pour cela que je connais mon identité et que j'ai pu continuer à l'enrichir et l'embellir sans reniement.Pourtant même si ma vie s'est trouvée modifiée par d'autres sans m'en donner le choix, la colère, la peur, la mort, les... [Lire la suite]
Posté par angedra à 10:44 - Commentaires [14] - Permalien [#]

02 novembre 2014

Pas sérieux

  Au cours de mes balades durant ces belles vacances scolaires, j'ai aimé les rires et les discussions des nombreux enfants qui profitent des jardins et des plages. Un mot entendu m'a fait sourire : poubelle. Ce mot dit avec une petite mou de mécontentement cinglait l'autre qui semblait avoir commis l'irréparable !! L'irréparable chez les jeunes enfants n'étant qu'une petite dispute de jeu ou une préférence pour un autre compagnon.Avec ce simple mot, le rejet était rapide, évident et sans cris.J'imagine combien de fois nous... [Lire la suite]
Posté par angedra à 10:46 - Commentaires [18] - Permalien [#]
27 octobre 2014

LES DESSOUS ET LES DESSUS D'UNE NUIT...

  Octobre se termine et voici le moment de ressortir ma couette qui était en dormance depuis le printemps. La modification des températures m'amène chaque année à ces deux périodes : la mise au placard de la couette puis à la ressortir. Je ne vous cache pas que la première période qui annonce le printemps est ma favorite, mais puisque nous arrivons à celle qui demande la douceur du duvet, sortons notre couette.Cette première nuit sous mon nuage de plumes, n'a pas été si doux.Finalement mon sommeil fut agité par cet édredon que... [Lire la suite]
Posté par angedra à 12:24 - Commentaires [23] - Permalien [#]
24 octobre 2014

PARTAGER

    Il y a des gens qui n'auraient jamais été amoureux s'ils n'avaient jamais entendu parler de l'amour. Maxime de La Rochefoucauld   Comment partager si nous ne nous parlons pas. Nous pouvons parler avec nos mots bien entendu, mais le plus souvent ce sont nos yeux qui parlent pour nous. Dimanche dernier j'ai eu le plaisir, comme je l'ai dit dans mon précédent billet, de passer la journée dans un charmant village ensoleillé de mon coin de Provence : "Cotignac". Il y avait foule et l'ambiance était joyeuse, les... [Lire la suite]
Posté par angedra à 13:39 - Commentaires [16] - Permalien [#]
21 octobre 2014

OCTOBRE

  Octobre m'a déjà offert de belles surprises et même si de guerre lasse il finira par céder la place à l'automne qui n'a pas ma préférence, je dois lui reconnaître une belle flamboyance !   La plage et son sable chaud m'ont été offerts pour de longues errances rêveuses lors d'agréables journées allongées au bord de la mer.Les flots eux-mêmes ont su me tenter à venir m'y tremper afin de retenir dans ma mémoire le goût du sel sur ma peau pour attendre le printemps prochain.La nonchalance de l'été se traîne partout,... [Lire la suite]
Posté par angedra à 11:22 - Commentaires [16] - Permalien [#]