Une perle de l'Océan Indien m'a ouvert ses mille beautés pour ce qui devait être un mois de changement, cela dura trois ans.

Comment résister à cette explosion de vie. Frappée en plein coeur, je ne pouvais que m'avouer vaincue et je cédais à ce rêve éveillé.

Une case près du lagon sur la côte sous le vent, sur le site balnéaire de l'Hermitage, voisin de Saint-Gilles-les-Bains fut un cadre magnifique pour vivre pleinement ces années et prendre le départ pour de nombreuses découvertes dans toute l'île.

La nature n'a pas oublié sa palette et ses pinceaux pour remercier les oiseaux qui offrent en retour leurs chants et sifflements si généreusement.  

 

1DC9A9DF-0D6A-481A-B86B-00CEBDAB3245

Le Cardinal lorsqu'il revêt son plus bel habit.

 

38CE49B0-CDE9-4BC2-86E1-70D3FBEA10DC_1_105_c

 

 

Au début de l'été on peut voir ce moineau commencer à revêtir son plumage d'un rouge vif, habit de Cardinal uniquement pour le mâle. Un plaisir de voir ces belles tâches rouges volantes ajouter de la couleur aux couleurs.

 

25E8121D-8DBB-422A-AD08-9EE01A300B54_1_105_c 

Le Tisserin appelé oiseau Bellier à La Réunion est facilement reconnaissable à son jaune vif. Cet oiseau construit principalement ses nids dans les bambous pour leur souplesse et commence à tisser son nid par le toit pour que l'entrée ait son ouverture vers le bas.

Le nid est un véritable travail de tissage avec des passages inversés.

Les bambous ainsi décorés de nombreux nids d'une colonie de Bellier, se balancent au moindre souffle et offrent un spectacle assez surprenant la première fois que l'on en voit.

Nous trouvons des nids abandonnés à terre avec leurs tissages verts séchés ayant changé de teinte.

Ce Tisserin est appelé Bellier car parait-il lorsqu'il est arrivé par bateau il se serait installé dans les jardin d'un certain Monsieur Bellier. Depuis il est surtout connu sous ce nom et si quelques spécimens sont agréables à fréquenter, il est préférable de ne pas avoir une colonie dans un arbre de son jardin. Ils deviennent vite très bruyants. 

 

Capture d’écran 2021-03-25 à 12

 

Le Merle Maurice malgré son habit moins coloré a su mettre une touche de coquetterie avec un peu de rouge à ses extrémités..

Le Merle Maurice ainsi appelé car arrivé de l'île soeur voisine Maurice s'est si bien acclimaté qu'il est devenu une espèce envahissante.

Il fait de grands ravages dans les arbres fruitiers. Son introduction dans l'île comme cela arrive souvent est devenu un problème pour le reste de la faune et de la flore. Il est un véritable souci écologique.

C'est par son intermédiaire que certaines plantes envahissantes se sont développées sur l'île. Ce qui le met sur la liste des nuisibles de La Réunion avec lutte obligatoire pour en diminuer le nombre.

 

Capture d’écran 2021-03-25 à 13

Photo du net

 

Contrairement au Merle Maurice, ce petit oiseau appelé sur l'île Tec-Tec est une espèce endémique et protégée.

J'ai eu la chance de le rencontrer sur les hauts de l'île, là où se trouve son habitat. Peu farouche j'ai pu l'approcher d'assez près sans toutefois penser à prendre personnellement une photo.

 

dsc_2557_benoit-lequette-parc-national-reunion_reprisecs3

Photo Benoit Lequette Parc de la Réunion

Zoizo blanc ou cul-blanc ainsi nommé en créole est lui aussi une espèce endémique qui se retrouve un peu partout sur l'île.

On décrit sa facilité d'adaptation par le fait de le trouver du « battant des lames au sommet des montagnes ».

  

 

Beaucoup d'autres espèces viennent vous enchanter lorsque vous vivez sur cette perle de l'Océan Indien, mais je ne peux terminer sans ce bel oiseau qui bien que n'étant pas endémique de l'île en est devenu tout de même un bel emblème.

Capture d’écran 2021-05-12 à 19

Le Paille en Queue 

Le Paille en Queue au plumage si blanc qu'il semble recouvert de mille paillettes sous l'éclat du soleil. 

 

Je ne veux pas oublier le fameux Dodo de la Réunion qui a disparu depuis bien longtemps, puisqu'il semble que les derniers Dodos ayant été vus sur l'île remontent à l'époque de La Bourdonnais.

Faute de prédateurs, le Dodo avait perdu son aptitude à voler… ce qui précipita sa disparition plus tard car ce gros oiseau de la taille d'un dindon devint un gibier facile à chasser… et décimer !

 

 

De nombreuses et belles découvertes ont jalonné mes années sur cette île intense.  

 

8CB6513D-11A7-40D6-BD33-D0F3EF522BBE

93ACA87A-BDF6-456D-9B8D-A011E42F4E53

E0E3D720-A255-4504-8B79-BB0085A43B2A

Je suis reconnaissante à la vie de m'avoir offert cette chance de vivre dans une telle féérie de couleurs, senteurs, de gentillesse, de joie de vivre…

De belles rencontres assez incroyables parfois ont enrichies ces années.

 

858E2E54-35D4-426F-8535-D44D202E409A

  

F897D063-DAC4-4A0C-8B34-B7B7E08FB6EB

  

B1F7EA9F-8B8D-4916-B909-D636865EC054

 

Cette île est un véritable joyau pour les amoureux de la nature. 

 

868DA565-0AA8-4A41-B012-72CD745527B9

29948C27-6047-43F9-B8DA-16368B9ED61A

 

D2A40A2C-4E32-4E3B-9338-A680A78A7D5E

30852FF0-9FFC-486B-B39A-80A10A57C9B3

Le voile de la mariée 

 

 

1D9F5962-06E1-41CC-8238-DB690A51199D_1_201_a 

 

 

Un joyau qui illumine toujours mon coeur.