LE JUJUBIER 

 

Octobre offre aux régions du Sud, un arbre aux branches épineuses, au tronc souvent aussi tortueux que celui de l'olivier, qui apprécie un chaud soleil. Je vous parle du jujubier !

Ce nom évoque des souvenirs de mon enfance où tout en se méfiant des épines qui bien souvent nous marquaient le corps, nous cuillions ses fruits en forme d'olive. Nous nous régalions de ces petits fruits au goût différent selon leur maturité.

Certains l'apprécient lorsqu'il a encore sa chair fraîche et verte avant que celle-ci ne commence à sécher et rappelle le goût de la datte.   

IMG_6160

Jujubier - Photo personnelle 

Personnellement j'aime ce petit fruit à toutes les étapes de sa récolte, avec tout de même une petite préférence lorque je croque dans sa chair verte, juteuse et bien ferme. J'avais deux jujubiers dans mon jardin, dont l'un donnait des jujubes plutôt de la taille d'une prune ! Mon plaisir d'octobre en était quadruplé en mangeant ses gros fruits !!

Peu de jardins continuent à conserver ou à planter cet arbre, souvent par ignorance, parfois à cause des épines. Pour moi, cela a été l'inverse. Dès que j'ai eu un jardin, j'ai planté le jujubier qui poussait si bien dans le pays de mon enfance, et quelques temps après j'ai recueilli ce jujubier aux gros fruits qu'un couple d'amis voulait jeter !!

Je lui ai ouvert mon jardin et il devint le voisin de celui que j'avais planté.

Le jujubier est devenu un arbre assez rare, alors qu'à une époque il s'épanouissait en grand nombre et pour le plus grand plaisir des provençaux. Il avait presque disparu en Provence, pourtant il a beaucoup de points positifs que ses épines semblent occulter aux yeux de certains.

Son bois en ébénisterie est nommé Bois d'Acajou, mais je ne vante pas ses avantages pour ce point là.

Dans certains pays comme l'Afrique du Nord, son miel y est apprécié.

Il est utilisé également en cosmétique, notamment pour son huile.

Ce fruit est excellent pour la santé du fait qu'il contient de nombreuses vitamines, ainsi que des minéraux.

Si vous l'appréciez plutôt sec, il devient une importante source d'énergie.

Les principes actifs anti-inflammatoires et anti-microbiens qu'il contient, agit contre la toux et les infections des voies respiratoires. il a encore de nombreuses propriétés.

Ce fruit est très utilisé dans la pharmacopée chinoise. 

Capture d’écran 2018-10-10 à 16

Photo du net 

 

Je n'ai plus de jardin, mais heureusement j'ai une soeur qui elle, a toujours un jujubier. Pour notre grand plaisir elle fournit toute la famille de ces petits fruits sans oublier les amis qui l'apprécient comme nous.

On en trouve sur le marché à un prix non raisonnable ! Mais sa rareté sans doute l'a fait devenir un fruit de luxe ! 

Nous sommes loin des genoux et des bras écorchés lorsque nous nous gavions de ces jolis fruits, s'amusant à recracher son noyau pour vite remplir à nouveau notre bouche de ce goût sauvage que donnent les fruits ramassés en toute liberté sur les chemins de l'enfance.

 

LES HORTENSIAS 

IMG_6158

Photo personnelle

 

Octobre donne aux hortensias en fin de vie des teintes plus douces et tachetées, un peu comme si l'automne s'amusait à effacer les roses vifs afin de préparer les couleurs de la nouvelle saison.

Plus de bleu ou de rose, calmez-vous les hortensias ! Nous entrons dans les tons flamme et or. Moins solaires, moins lumineux, beaucoup plus feutrés tout en étant intenses comme les flammes de l'âtre. Du brun, de l'ocre, du brique… Bien que flamboyantes parfois, les couleurs de l'automne nous inspirent plus de calme que les couleurs de l'été. 

Petit à petit, octobre nous emmènera vers des promenades aux senteurs de mousses, des rencontres devant un premier feu de cheminée même si les températures automnales ne nous en font pas sentir le besoin, mais plus pour marquer la fin de l'été.

Alors nous pourrons citer avec une certaine mélancolie Guillaume Apollinaire 

 

"Oh ! l'automne a fait mourir l'été"

 Alcools (Automne) 

L'automne ne fait pas partie de mes saisons préférées. Ses couleurs plus sombres, ses feuilles qui meurent et crissent sous les pas, ses odeurs de sous bois humides, ses jours plus courts et moins lumineux, tout cela amène à un long et parfois douloureux endormissement de la nature et des personnes.

 

 

Miaou et Miaou

IMG_6150IMG_6152

Photo personnelle

 

Miaou se sentait seul, il ne fallut pas longtemps pour lui trouver une copine Miaou.

Ils se posèrent l'un en face de l'autre et s'endormirent.

Mais la nuit venue, que font-ils après de telles journées à se reposer !

Ne soyons pas curieux, laissons Miaou et Miaou avec leurs secrets.

 

Sable blanc et porte avions

IMG_6169

Photo personnelle

 

Sur la plage ensoleillée, sable blanc, sous-marin et autres bâtiments de guerre……

Se baigner avec vue sur le Charles de Gaulle… il n'était pas seul en mer. Une garde rapprochée était là avec notamment un sous-marin et un autre compagnon de la Marine Nationale, ainsi que des hélicoptères qui jouent un ballet au dessus de lui.

Après 19 mois, le Charles de Gaulle fait des essais et les toulonnais sont heureux de le revoir retrouver les eaux de la rade. Il ne repartira pas encore en mission, mais le voir et l'admirer à nouveau est déjà une bonne nouvelle.

Ce jeudi 4 octobre entre autres, nous avions le plaisir de nous baigner tout en admirant le retour du navire amiral de la flotte. 

En arrêt technique majeur depuis février 2017, il a pu quitter la câle sèche en sortant du bassin Vauban afin d'entrer dans une nouvelle étape qui durera jusqu'au début 2019. 

Cette ville flottante de 2 000 personnes sera bientôt opérationnelle avec les modifications apportées lors de cet arrêt : un nouveau système d'aide à l'appontage, de nouveaux radars ainsi qu'un système de télécommunication modernisé… Le combustible nucléaire des deux réacteurs a été remplacé durant cet arrêt technique.

Tout cela demande de nombreux essais à grande échelle qui ont débuté mi-septembre après ceux qui ont été faits à quai.

Ces essais en mer sont la dernière étape …

« En premier lieu, ce sont les capacités de navigation du porte-avions qui seront validées, puis les installations liées aux aéronefs et, enfin, le système de combat », précise la Marine nationale.

"En attendant, le groupe aérien embarqué (Gaé) continue son entraînement à bord du porte-avions américain USS George H.W Bush au large de Norfolk, dans le cadre de la mission « Chesapeake » tandis que l’équipage continue de suivre des formations relatives à la mise en oeuvre des nouveaux systèmes de navigation et de combat." - Zone Militaire Opex360.com