main

 

Mai s'approche d'une fin d'avril qui lui a volé encore cette année quelques floraisons qui appartiennent le plus souvent au joli mois de mai.

Mais mon coeur se partage la joie de voir arriver avril tout en se préparant à accueillir l'annonce de l'été, par le mois qui s'impatiente d'être le suivant.

Mai se fête depuis l'antiquité dès son premier jour comme l'annonce du solstice d'été de juin, comme le jour célébrant la liberté autour de l'arbre aux rubans avec danses et chants.

Mai perdure parfois dans le Sud par la plantation d'un arbre en l'honneur d'une personne. C'est ce que j'avais fait dans mon jardin, en plantant deux arbres pour mon frère et mon cousin, trop tôt disparus tous deux à l'âge de 40 ans. J'étais la seule à connaître l'origine de ces deux plantations, côte à côte. Je leur apportais mes soins tout en leur parlant, cela peut vous paraître surprenant sans doute !

arbre

Mais chaque coeur a ses chemins et qu'importe si parfois ceux-ci n'appartiennent qu'à nous, laissant les autres dans l'incompréhension. Après tout, mieux vaut sentir son coeur battre et aimer la vie au travers de liens invisibles pour les autres, et pourtant si indestructibles pour nous.

Mai cette année ne me verra pas passer dans ce jardin tout en laissant ma main caresser ces deux arbustes qui se sont épanouis sous mes regards depuis toutes ces années. Je ne peux qu'espérer que les nouveaux propriétaires les respecteront et continueront à les nourrir. Certes leur amour n'aura pas la force de mon coeur qui les nommait et le reconnaissait l'un et l'autre. Mais depuis leur plantation, leurs racines se sont certainement mêlées et se tiennent compagnie. Leur emplacement, dès l'entrée du jardin, les gardera peut-être en vie cette fois…

Mais peut importe, après tout, puisque qu'ils vivront tant que je vivrais.

mer

Mai et son premier jour signe donc ces réjouissances paiennes autour d'un mât, des fleurs blanches qui parfument et se vendent à chaque coin de rue comme du bonheur en clochettes dont le son reste inaudible pour les coeurs fermés,

Mais qui se fait ressentir pour d'autres par des sourires éclatants de joie de recevoir ce petit signe d'amour, d'amitié…

Mai dans ma famille, est le mois de Marie. Depuis mon enfance, maman m'avait mise sous la garde de Marie et le bleu et le blanc ont longtemps étaient la référence pour mes vêtements. Etant élève d'une école religieuse, j'avais également la "haute" charge de poser la couronne blanche sur la tête de la Vierge qui veillait sur la cours de l'école. Je devais grimper sur une échelle pour atteindre le doux visage penché vers nous de cette si jolie statue. La Vierge était donc notre Reine de Mai.  

Mais, nous aussi les enfants avions droit à une couronne de fleurs blanches pour la procession puis la fête qui avait lieu avec nos parents. Contrairement à beaucoup qui gardent de mauvais souvenirs parfois de leurs enfances dans ces écoles privées, moi j'en garde des souvenirs merveilleux de partage, de chants et de jeux, de kermesses où les parents avaient toujours le temps de participer soit en tenant des stands, soit en faisant des gâteaux…… simplement en étant présents.

m

Mai est également le mois qui a vu naître mon père, qui passa le flambeau de ce joli mois à mon frère aîné, puis ensuite à moi, l'avant dernière de la fratrie. 

Dans quelques jours, je fêterai mon anniversaire, non pas seule car ma famille est toujours bien présente autour de moi, mais comme étant la dernière de la famille ayant vu le jour par un joli mois de mai.

Je fêterai cette joie de pouvoir, moi, fêter cet évènement même si une année vient ainsi augmenter le nombre de mes bougies.

Mais comment ne pas apprécier le bonheur d'avoir cette chance de rajouter une bougie chaque année, depuis que d'autres ne peuvent plus souffler sur ces petites flammes qui font chanter "joyeux anniversaire" !

mai

Célébrons la vie et profitons de chaque instant pour en savourer tous les instants. 

 

femme

 

 Images Pinterest