bebe

 

 

Il est arrivé en avance. Nous l'attendions impatiemment, mais il a brulé la dernière étape et a décidé de faire notre connaissance deux semaines plus tôt.

Il a poussé son premier cri sans faire crier maman. Il était pressé de reconnaître les voix qui lui avaient parlé durant ces mois où il nageait bien au chaud dans le ventre de sa maman.

 

Ses frères, papa et mamie, n'oubliaient pas de se présenter à chaque fois en lui disant combien il était attendu.

 

Le voilà donc, le dernier né de la famille. Un robuste et grand petit gars, comme son papa l'était à sa naissance.

Il n'ouvre pas beaucoup les yeux, préférant dormir les premiers jours. Il faut lui laisser le temps de compenser ces semaines prises sur la date prévue.

Et puis que lui demander d'autre, si ce n'est dormir et téter. 

Cela doit être un sacré stress de faire une telle sortie, se mettre dans un autre bain fait de bruits et d'agressions telles que porter des vêtements, se faire transporter d'un endroit à un autre, apprendre à crier et pleurer pour attirer l'attention et se faire comprendre… ouf ! quel travail ! 

Est-ce que je peux retourner à l'intérieur du ventre de maman ?

 

berceau

 

OK, j'ouvre les yeux et je vous regarde ! Vos visages me semblent un peu trop près. Suis-je si petit que vous ressentiez-le besoin de vous approcher autant de moi ?

Vous avez l'air de vous extasier sur mes mains si parfaites dites-vous ! Mais mes pieds ont droit aux mêmes exclamations d'admiration !

Je ne vois pas très bien les vôtres, mais je me dis de bien les regarder dès que je le pourrais, car ils doivent être assez tordus pour vous pâmer ainsi devant les miens.

 

beb

 

Me voilà dans les bras de mon grand frère, il me tient un peu moins bien que maman, mais le pauvre tout le monde lui dit "attention". Je ne veux pas qu'il pense que je ne suis qu'une raison de se faire dire "attention" dès qu'il veut me toucher !

Tiens, je viens de changer de bras et l'on me dit encore qu'il s'agit de mon grand frère. Pourtant j'ai l'impression que c'est toujours le même de grand frère qui me prend dans ses bras ! 

Voilà encore un mystère à découvrir un peu plus tard. Pourquoi est-ce que je change de bras de grand frère, sans changer vraiment de visage ?

Je sens bien que chaque grand frère me tient différemment, mais pourquoi ont-ils le même visage ?

 

b

 

Attendez, ce n'est pas fini.

Papa va me prendre dans ses bras. J'aime bien ! J'ai l'impression d'être très haut avec papa. Je le regarde bien dans les yeux et je vois qu'il a un regard tout doux avec un beau sourire. Je dois dire que dans le ventre de maman je l'entendais parfois parler, et sa voix était celle qui traversait le plus fort le doux cocon où maman me gardait. Il change de voix lorsqu'il me parle, il parle moins fort et je crois bien que je le connais autant que maman. Oui, papa et moi on va bien s'entendre !

Papa demande à mamie si elle veut me prendre dans ses bras.

J'ai peur qu'elle dise non ! 

Mais si elle ne répond pas, elle tend ses bras vers papa. L'échange se fait tout en douceur. Je crois que papa et mamie ont comme un courant qui passe entre eux, leurs bras semblent se confondre et hop me voilà avec mamie.

Encore une découverte à faire et comprendre pourquoi mamie semble être importante, je le sens, je la sens. J'aime bien ce petit air qui flotte, différent de maman, papa, mes frères… il me balance, ce petit air avec des mots d'amour de mamie. Comment est-ce que je sais que ce sont des mots d'amour de mamie ? Je le sais, c'est tout. Je ne peux pas tout expliquer encore, je ressens beaucoup de choses mais sans l'expliquer. 

Mamie tu me berces dans tes bras, désolé mais je ne peux pas trop te regarder, j'ai mes yeux qui se ferment. J'ai sommeil. Si tu voulais me garder contre toi le temps de reprendre des forces et je te promets que je te ferai mon plus beau sourire, mais pour l'instant je m'endors………… 

 

 

23bceb8ffae9ec4d6cf32bf061996a94

 

Le grand livre de la vie vient ajouter des pages qui raconteront encore de belles histoires. Des histoires qui se transmettront d'une vie à une autre, renforçant le fil qui nous lie.