IMG_0120

Photo personnelle

 

Ce bel oiseau blanc choisit de nicher dans les creux des falaises et plus particulièrement sur celles qui longent la route côtière de l'île de la Réunion.

Malheureusement pour lui, cette route du littoral voit régulièrement des roches se détacher de la falaise et provoquer des accidents sur la voie qui passe au dessous.

Cette voie unique (la plus directe et la plus courte) est assez souvent coupée afin de déblayer les amas de rochers qui obstruent la route, avec parfois de graves accidents sur des véhicules. Réparations de la chaussée, renfort des protections métalliques sur la falaise, gros problèmes pour ceux qui travaillent et doivent rejoindre St Denis de la Réunion.

C'est à St-Denis, chef-lieu du département, que se trouvent les administrations de l'île, ainsi que de très nombreuses entreprises. D'où les gros problèmes de circulation pour s'y rendre et bien plus encore lorsque la voie côtière est entièrement coupée, ou basculée, c'est-à-dire en laissant uniquement ouverte la voie qui borde l'océan.

Encore faut-il que l'océan Indien ne soit pas dans l'un de ses jours de colère, car les vagues peuvent venir s'éclater quelquefois sur les voitures causant des accidents. J'y ai même vu un jour l'aspiration d'une portion de route, provoquée par le creusement de la houle sur les fondations de la route.

Les falaises sont alors sécurisées par des filets de protection, grillages en acier, mais le danger sur cette route est bien réel.

 

DSCN0291

DSCN0294

DSCN0307

Photos personnelles floues mais prises d'une voiture, ne pouvant s'arrêter sur cette route !!

 

Pour remédier à ce gros problèmes de falaises qui s'écroulent, un chantier titanesque vient de commencer..
La construction d'une route de 12 km dont un viaduc qui sera perchée à 20 m au dessus de l'océan.
1 000 ouvriers
Coût : 1,6 milliards d'euros
Soit : 130 millions d'euros le km, presque le plus cher ! (le viaduc de Millau à coûté plus cher : 160 millions d'euros le km)
Le chantier devrait se terminer en 2020.

&ère

La première pile de la future route

arton7602-42a7f

Fardier voussoirs du viaducg

Un fardier (véhicule de 35 m de long, 5 m de large, 216 roues)

Ces véhicules peuvent transporter l'équivalent d'un immeuble de 3 étages !

Ils transportent les voussoirs qui constituent le tablier du viaduc.

nlr_vue_informatique_v_1

Projet informatique par le cabinet d'architectes Lavigne Cheron


Les hommes sont fous !
* Un chantier si exorbitant pour une voie qui doit résister à des vagues de 10 mètres et des vents de 150 km/h (et en cas de cyclone avec des vents bien plus importants ???)

* L'impact environnemental tant pour l'extraction des matériaux ? que sur les fonds marins ?
La Réunion est une zone de reproduction des baleines et dauphins avec de nombreuses espèces protégées…

IMG_0952

DSC01163

DSC00635

Photos personnelles

 

Et le paille-en-queue dans cette histoire me direz-vous ?

Et bien cet bel oiseau m'a servi de fil conducteur pour vous raconter une histoire qui tout en étant une belle prouesse d'architectes et de nombreux autres corps de métiers, me semble être également une belle catastrophe écologique.

J'espère me tromper, je ne demande que cela !

Le paille-en-queue avait déjà souffert depuis l'installation des filets d'acier sur les falaises. Ses nids dans les rochers devaient être remplacés par des nichoirs posés par les hommes accrobates qui installent les grillages. Dans d'autres falaises, ce sont les sportifs qui viennent faire de l'escalade sur cette merveilleuse île…

 

corail_acropora_hyacinthus_v_1

 

Corail (Photos Philippe Bourjon)

Parlons tout de même de ce magnifique oiseau blanc, tâcheté de noir sur le dos. Son nom de paille-en-queue, vous le comprenez aisément !

C'est un oiseau marin d'environ 1 m d'envergure, se nourrissant de petits poissons.

Quel beauté de le voir si majestueux dans le ciel, les rayons du soleil semblant mettre des éclats de brillants sur son blanc si pur !

paille-en-queue-300x225

paille-en-queue-dos-300x227

2 Photos de l'Association AREC

"Cette espèce reste indigène à La Réunion, malgré qu’elle en soit l’emblème, on la retrouve dans presque tous les océans de la planète." du site :http://asso-arec.fr/les-oiseaux-de-la-reunion-le-paille-en-queue/