FOREIGN201409170840000021415768037

 

Les années ont passées sans vraiment avoir conscience du temps qui allait vers son but final, l'hiver qui m'éloignerait à jamais des printemps radieux qui précédent les étés brûlants.

Lorsque je fais un arrêt sur image du film de mes souvenirs, je vois défiler une enfance heureuse, des saisons de bonheur et d'autres dramatiques.

Mais comme la vie aime nous le prouver, après les années d'innocence et les pluies de la peur et de la perte de certains rêves, de nouveaux printemps se sont mis à fleurir et promettre des étés peut-être moins ensoleillés mais toujours accompagnés de sables blonds et d'embruns méditerranéens. 

Certaines noirceurs du passé ne peuvent jamais être effacées et même si nous les recouvrons d'une chape, ce lourd manteau s'entrouvre parfois laissant surgir un flash de ce trou noir venant tel un spectre nous hanter.

Nous sommes tous confrontés à ce genre d'interventions involontaires du côté sombre de nos souvenirs.

 

letemps

Je ne crois pas possible d'effacer de notre passé ce qui ne nous convient pas et comment pourrions-nous être ce que nous sommes aujourd'hui si nous pouvions utiliser la gomme magique comme dans les histoires de notre enfance !

Même si nous avons certains gènes héréditaires, nous naissons avec nos propres traits de caractère, nos facultés, puisque nous sommes tous des êtres uniques,

Je ne pense donc pas qu'il soit possible de changer complètement, mais nous pouvons puiser dans nos facultés innées afin de nous améliorer, mais où puiser la force nécessaire si ce n'est dans nos acquis.

Les évènements heureux comme les malheureux nous enrichissent intérieurement et nous rendent plus fort.

Il faut savoir les utiliser et nous en servir. Il faut apprendre à naviguer en évitant le pot au noir ou du moins en sachant le passer sans trop dégâts lorsqu'il se présente sur notre route.

Agrandir les trouées de grande visibilité que nos souvenirs nous offrent et même si cela nous oblige à des ressauts réguliers, nous projeter ainsi vers un horizon plus serein.

Cela ne signifie nullement que plus aucune vague ne viendra nous malmener, ni que nous ne saurons plus frémir sous le doux vent de la folie des sentiments.

 

FOREIGN201409170840000004695318660

 

"C'est une chose admirable que tous les grands hommes ont toujours quelque petit grain de folie mêlé à leur science" 

Molière 

 

FOREIGN201409170839000592620932112

Oui, il est admirable de continuer à pouvoir mêler un petit grain de folie à notre vie. Ne nous en privons pas et sachons tirer le meilleur qui se cache derrière chaque passage obscur de notre parcours afin d'en extraire la quintessence. Il y a du meilleur dans chaque bon ou mauvais souvenir qui font ce que nous sommes aujourd'hui.

Le temps est passé, le temps passera et le temps passe comptabilisant un peu plus de souvenirs et moins de projets.

Les belles saisons nous semblent bien plus courtes que celles qui apportent les frimas de l'hiver.

Le temps semble s'accélérer et le temps est loin où nous nous impatientions de devoir attendre demain.

Nous aimerions ralentir la course des aiguilles du présent afin de faire provision d'un plus long futur.

Mais le tic-tac ne s'arrête pas et reste sourd à nos attentes, il nous faut alors suivre le rythme du temps qui de toutes les façons se jouera sans nous si nous refusons d'entrer dans la danse. Ne dansons pas à contretemps nous ne ferions que trébucher et ne pas voir passer ce temps si précieux que nous pouvons sublimer ou déprécier, à nous de choisir. 

Capture d’écran 2015-05-12 à 02